Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 novembre 2011

D'un extrême à l'autre

Tout est aussi insoutenable que soutenu
Tout est pur cheminement en arrêt sur image
Tout est détresse au coeur de la résilience
Cet automatisme dans l'improvisation
Ce souffle au sein même de l'étouffement
L'entêtement sans plus d'attente
Un je sans moi à tout toi
La défaillance qui transcende

En acceptant l'inacceptable
L'éblouissement perdure
Et nous abandonne lovés
Au fond du détachement

lundi, 31 octobre 2011

Froissés

L'éclat persiste
Et saigne
Fontaine de jouvence
D'un vers à l'autre

Escale transie
D'autre soie
Sans transition
En un froissement de soi

Cassure flétrie
Qui nous unit
Mot à mot
Mort à mort

vendredi, 28 octobre 2011

Bombardier furtif

Sous le grand chapiteau gris
Semé d'efflorescences de nuages
Un rayon furtif s'infiltre
Laquant de mordoré les façades mornes

Encore un matin sans faste ni embruns
Juste les brumes des spectres nocturnes
Et la routine prête à rompre
Comme une ancre de fortune au coeur de l'ouragan

Sous la chape d'indifférence
Parsemée de paillettes illégitimes
Une pulsation éclate en silence
Jusqu'à la prochaine

samedi, 22 octobre 2011

Destination

Beaucoup de pluie
De cendres
La flottille cahotée du quotidien
Des scélérates insignifiantes
Des naufrages consentis
Et puis un abîme de poésie
Le tombeau sans fond
Des amours sans objet
La tendresse de la pulpe immaculée
Déflorée par une plume acérée
Qui s'émousse en solitaire
Tailladée d' inconsolable
Les mots errent là
Hors de nous
Libres de toute destination


Chez Cribas

lundi, 17 octobre 2011

Échappée belle

L' amour s' échappe
A petit feu
L' étincelle sombre

Aspiration d' innocence
Le coeur en valse
Sevré de soupirs

La vie m' échappe
Cendre aux yeux
Je reviens à l' ombre

lundi, 10 octobre 2011

Tréfonds

Tout est au fond
Bien enseveli
Certitude de l'abandon
Solitude de la trahison

Attirance inéluctable
Pour ceux qui confirment

En surface
Sourire au bord des larmes
Multitude désillusion
Turpitude des illusions

Confiance aveugle
En tout ce qu'il advient

lundi, 03 octobre 2011

D'ivoire et d'ébène

Ils sont tous là
Bardés d'hypocrisie
Et ceux qui n'en ont pas
S'attachent plus à la vitesse d'un processeur
Qu'à l'état d'une âme

Alors l'ivoire se mue en ébène
Et même la chaleur des corps se frigidifie

samedi, 01 octobre 2011

Histoire de s'endormir

Il est si fragile l'instant du sommeil
Un geste et il s'effarouche
Se métamorphose en ruissellement
Filament de distance aux lésions étrangères

Vous dormez si bien
Sur la rive du chagrin

Il est indocile l'oubli sans pareil
La vague et il fond en bouche
S'ecchymose en écoeurement
Dilatement fugace aux fictions pulmonaires

Sous le rire du chagrin
Vous dormez si bien

Il est infertile cet amour en veille
Tari et réduit à la souche
Se nécrose à l'effacement
Hérissement las en faction solitaire

Soupir chagrin
Je m'endors enfin

vendredi, 09 septembre 2011

Bleu et rose

Bleu et rose
Lorsque le soleil s'allonge
Et cru en toute chose
Sous l'aile de l'ange

Rose et bleu
A tout vers
Larmes feu
A coeur ou vert

La cambrure en virgule
Ouverte à l'offrande
Immunisée du ridicule
Nimbée de guirlandes

Vos sens me transpercent
En me détachant du mien
Retentissent comme une caresse
En revenant de loin

Chez Cribas

jeudi, 01 septembre 2011

Élusion

Élusive entre vos lignes
Mélusine aux abois
Ni trace ni signe
Brisée d'émois

samedi, 27 août 2011

Mystification

Thé d'oubli
Voyage sans retour
Infusion d'infini
Pas un souvenir au détour

Le vent porte l'amour
Là où il peut brûler
Loin de ces alentours
Où il n'est que mystifié

Absence

Pas l'ombre d'une femme
Pas l'ombre d'une mère
Horizon coagulé
D'un univers jugulé

Juste une ombre
Nuage de poussière
Sur les frissons chroniques
Des fissures originelles

Loin de toute équivoque
Choc à choc
Défoncé à la dérive
En absence de soi

mercredi, 10 août 2011

Muse contemplation

Vague vague déchirée sur ton récif
Vague à l’aime en dérive ivre
Ame en pain sur le fond de ton spleen
Epine épinglée à la boutonnière d’un vers

De revers en revers je me renverse
Absorbée par la multitude des facettes
Hors paire je me retire
Basse et contemplative

vendredi, 05 août 2011

À la vie…

J’arpente le monde
Défilé sous mes jupes
Un monde qui ne s’en laisse pas conter
Ni fleurette, ni sonnante et trébuchante

 

Nous dévalons le monde
Les méandres de nos solitudes
Une trahison après l’autre
Amis à la mort

 

chez cribas

mardi, 02 août 2011

Plénitude

Il suffit d'en retrouver le chemin
Ce sentier diaphane asphyxié par la jungle
Il suffit d'en suivre l'effluve
La délicate senteur de présence

Il suffit de le dire
Pour qu'il filtre l'insurmontable
De se laisser bercer par sa lumière
Pour brûler en pleine confiance

Je m'en remets au vent
À vos evanescences pathogènes
Je m'en remets à vous
À vos essences hallucinogènes