mardi, 25 décembre 2012

Prolongations

Et encore la vie me fait défaut‚ me prend en défaut et me défait. Et dépecée‚ le cuir engourdi jusqu'à la limpidité‚ une feuille sèche et morte craque dans un vent de soufre et de douleur‚ auto-métaphore au coeur coupé‚ haché ténu‚ atténué‚ et laissé pour tout compte sous le scalpel implacable d’une machine à prolonger l’agonie.

Écrire un commentaire